Comment économiser en cuisine ?

Dans la série « Et si finalement je faisais tout ça pour ma gueule (et pas pour la planète) ? », nous allons maintenant parler de cuisine (si vous voulez lire le premier épisode qui explique le principe de  la série, c’est ici).
Ce dont je vais vous parler aujourd’hui permet de gagner sur tous les tableaux en même temps : que ce soit pour économiser ou pour manger plus sainement ou pour la planète, toutes les actions vont dans le même sens. C’est top non ?
Voici les 3 solutions que j’ai mises en place pour y parvenir :

Moins de viande

Eviter le gaspillage

Faire soi-même

1 - Manger moins de viande

Quand j’ai commencé à manger moins de viande, mon objectif était lié à ma santé. J’avais lu qu’on mangeait trop de viande dans nos sociétés occidentales et que ce n’était pas bon pour la santé. Donc j’ai décidé de diminuer.
J’ai trouvé que c’était compliqué à mettre en place car ce n’était pas dans mes habitudes. J’aimais bien le steak haché sorti du congélateur avec n’importe quel légume. Je trouvais cela pratique. Si on enlève le steak, il ne reste pas grand chose dans l’assiette… Maintenant que j’ai pris d’autres habitudes, ce n’est plus un problème.

D’un point de vue économique, manger moins de viande permet de grosses économies. La viande c’est cher…
Enfin, l’impact environnemental est lui aussi important. La consommation de viande correspond à 10% de nos émissions totales de CO2. Voici un article intéressant signé Jean-Marc Jancovici pour le comprendre en détail.
Cette action est donc le combo parfait : santé, économies et environnement !

Si, vous aussi, vous voulez réduire votre consommation de viande, je donne des 4 pistes concrètes et simples pour tous les jours dans cet article

2 - Éviter le gaspillage

Gaspiller a un impact direct sur le porte monnaie et l’environnement, c’est mathématique.
En gros, si on jette ce qu’on achète au lieu de le manger, c’est comme si on mettait directement son argent à la poubelle.
D’un point de vue environnemental, c’est le même principe : on a utilisé des ressources pour fabriquer l’aliment, le conditionner et le transporter. Tout cela pour rien. Pire, on va même utiliser encore de l’énergie pour le transporter à nouveau et le faire incinérer…

Comment éviter de gaspiller ? Vous trouverez das cet article les pistes anti-gaspi pour les fruits, les légumes, et les vieux restes qui trainent au fond du frigo

3 - Faire soi-même plutôt qu'acheter tout fait

Mon premier objectif pour faire moi-même est vraiment de manger plus sainement. Quand on commence à lire les étiquettes des aliments tout faits qu’on achète, on a vite peur. Si le sujet vous intéresse, j’ai fait 3 articles sur le sujet pour comprendre chaque problématique : Les arômes, l’ordre des ingrédients, les dérivés.

Ensuite, faire soi-même permet de faire des économies, comme par exemple pour les biscuits.
Je fais mes biscuits moi-même avec cette recette. Et le prix est de 4.94€/kg (avec 89% des ingrédients bio).
Si on compare le prix avec celui des biscuits du commerce (même type de biscuits que ceux que je fais), les biscuits fourrés Jardin Bio Cacao sont à 6.60€/kg et les Granolas sont à 5.55€/kg. Ils sont donc plus chers.

Il y a aussi un avantage pour l’environnement. Les biscuits sont vendus dans des boites en cartons avec des contenants en plastique pour les maintenir ou même des sachets individuels. Pour les biscuits maison, on n’a pas tous ces déchets.