Mes actions Zéro Déchet

Dans ce nouvel article de la série « Et si finalement je faisais tout ça pour ma gueule (et pas pour la planète) ? » je vais aujourd’hui parler de ce que j’ai mis en place et qui a uniquement pour objectif de limiter mes déchets, sans aucune raison économique. Cette fois, ce n’est pas juste pour ma gueule ^^.
Si vous voulez comprendre la série, vous trouverez ici le premier épisode.

Eliminer le jetable

Réutiliser

Faire maison

Éliminer le jetable

J’ai voulu éliminer le jetable parce que je trouve cela absurde d’utiliser quelque chose pendant 10 minutes pour ensuite le mettre à la poubelle. On a utilisé des ressources pour créer l’objet et on va en utiliser encore pour le détruire. On est vraiment dans l’absurdité environnementale.
Voici les actions que j’ai mises en place, de façon assez simple finalement pour réduire l’utilisation du jetable :

  • Bannir le papier sulfurisé : une plaque propre recouverte d’huile de tournesol et saupoudrée de farine n’attache pas.
  • Remplacer les cotons démaquillants par des carrés lavables
  • Remplacer le papier essuie-tout  par des chutes de tissus. Ce qui fonctionne, c’est de les laisser accessibles pour prendre le bon réflexe.
  • Abandonner les pailles jetables ou les remplacer par des pailles inox
  • Remplacer les protections périodiques jetables par des lavables (protèges slips et culottes de règles)
  • Remplacer les papiers cellophanes par les chapeaux de bol
  • Abandonner les éponges jetables pour des éponges lavables
  • Prendre une gourde quand on part en promenade
  • Avoir un sac en tissu plié dans son sac à main pour remplacer les sacs plastiques
  • Faire du lombricompost (ça n’élimine pas le jetable mais plutôt le jeté dans ce cas ^^). Et cette dernière solution n’est pas très simple. Si vous voulez vous y mettre, je donne des conseils dans cette série d’articles

Un point positif que je n’avais pas identifié : Quand on élimine le jetable, on libère son esprit car on a finalement ce dont on a besoin chez soi.
Le confinement a été un révélateur pour moi. Je ne me suis pas retrouvée à devoir courir ou à devoir aller faire les courses parce que je n’avais pas tel ou tel produit (et quand la liste est importante comme cela, eh bien cela libère vraiment l’esprit).
Une amie a également fait ce constat donc je ne suis pas la seule ^^.

Réutiliser

Avant d’acheter quelque chose de neuf, je cherche une alternative :

  • Acheter d’occasion : J’adore ! On trouve plein de choses qui sont encore bien et à des prix défiant toute concurrence. Maintenant, je fais même des cadeaux d’occasion. OK seulement à mes enfants pour l’instant mais c’est déjà ça et en plus, ils le savent.
  • Repriser les habits : Par exemple, si mes enfants (enfin plutôt mon fils) trouent leurs pantalons en début d’hiver, je couds un bout de tissu ovale (récupéré sur un autre habit mis au rebus). En fin d’hiver, je transforme le pantalon en bermuda.
  • Pour faire du papier cadeau, je réutilise maintenant des magazines ou journaux que j’ai reçus.

Faire Maison

Le « Home Made » permet de réduire ses déchets surtout si on achète quelques ingrédients de base dans des grands contenants :

  • La cosmétique maison minimaliste : Une grande bouteille d’huile, une grande bouteille de vinaigre de cidre et une petite bouteille (ça se conserve moins bien) de gel d’Aloe Vera ont remplacé la multitude de petits pots que j’achetais auparavant.
  • En cuisine : Faire maison ce qui est vendu en petits échantillons permet de réduire ses déchets. Par exemple : faire ses yaourts, ses crèmes dessert, ses biscuits et sa pâte brisée.
  • Cadeau : vous trouverez des idées de cadeaux faits maison ou zéro déchet dans cet article