La prise de conscience d'Elsa

Elsa vient d’avoir un bébé et regarde, ce matin, l’émission des Maternelles.  
Si tu as été dans son cas, je suis sûre que, toi aussi, tu as regardé cette émission. Elle est top !

Aujourd’hui, Elsa découvre, comme toi hier, qu’il y a plein de produits de beauté qui sont nocifs pour sa santé.
Vu qu’elle utilise des grandes marques, elle ne pense pas avoir ce problème mais elle va vérifier quand même.
Raté : crème pour le jour, crème de nuit et shampoings contiennent Phenoxyethanol, Methylisothiazolinone ou PEG.

Merde. Et en plus elle les a utilisés quand elle était enceinte…
Heureusement, il n’y a pas ces trucs pourris dans les produits bébé. Il y a quand même plein d’ingrédients qu’elle ne comprend pas mais, au moins, pas ceux dénoncés par les médecins.

Comme elle veut quelque chose de bon pour elle, elle décide de passer au bio.
Elle va acheter une crème de jour et décide de comprendre tout ce qu’il y a dedans. 
Chat échaudé craint l’eau froide comme on dit (enfin plutôt comme on disait au siècle dernier). 

Elle passe des heures à taper tous les ingrédients sur internet pour comprendre ce que c’est. Tout est bon, ouf !

Quelque temps plus tard, elle veut acheter une crème de nuit.
Elle prend la même marque bio en se disant que les ingrédients seront similaires et qu’elle passera moins de temps à chercher.
Nenni !
(Ça c’est plutôt une expression d’il y a 4 siècles…)
C’est reparti pour une vérification complète qui prend une plombe.
Entre le temps perdu et le budget qui n’est pas le même, Elsa a envie de tout laisser tomber.
Mais sa peau mixte tire si elle n’est pas nourrie correctement. Et elle a de l’acné régulièrement.
Si elle arrête tout, cela va être la cata et ce n’est pas du tout ce dont elle a envie….  

Euréka !
(Comme on disait il y a 2 millénaires)
Elle se dit qu’elle pourrait faire elle-même ses cosmétiques.
Elle la tient sa solution ! Elle gagnerait du temps en ne cherchant pas ce que signifient les ingrédients En plus, ce n’est même pas sûr que ce qu’elle trouve sur internet soit juste. Est-ce qu’on ne dira pas dans 10 ans qu’un nouveau conservateur est nocif ?
Faire ses cosmétiques lui permettrait d’être sûre de ce qu’elle fait.
Elle commence à regarder sur YouTube et sur internet mais elle déchante rapidement.
Elle voit qu’il faut énormément de temps pour faire ses préparations.

Elle préfère passer du temps à s’occuper de son bébé. Elle ne sait plus quoi faire …  

C’est pour les personnes comme Elsa que j’ai créé des accompagnements vers la cosmétique simple et minimaliste.
Je propose une alternative simple aux cosmétiques bio et aux recettes compliquées.
Vous voulez découvrir le principe gratuitement ?
Je vous propose de vous inscrire à ma formation gratuite « 3 jours pour passer à une routine visage naturelle sans investissement » en cliquant sur ce lien.
Pendant cette formation, voici ce que nous ferons ensemble :

Comprendre les erreurs de la cosmétique maison

Identifier les ingrédients sains qui vous conviennent

Les intégrer à votre routine visage