La plus grosse erreur en cosmétique maison

L’erreur que je vois souvent quand on commence à faire ses cosmétiques soi-même, c’est de vouloir reproduire la cosmétique traditionnelle. A savoir des produits avec une jolie couleur, une belle texture onctueuse, une bonne odeur de fleur, etc.

Pourquoi est ce une erreur ?

C’est très compliqué à obtenir techniquement, justement sans utiliser les fameux additifs qui sont généralement néfastes.

Si on s’y connait un peu en chimie me direz vous, on doit pouvoir y arriver… Bien sûr, mais cela demande beaucoup d’ingrédients différents pour y arriver comme par exemple les émulsifiants (c’est ce qu’il faut ajouter si on veut avoir une texture de crème avec un produit huileux et un produit aqueux).

Cela coûte donc très cher et l’intérêt est très limité par rapport à la cosmétique traditionnelle.

La solution !

Faire son deuil de tout cela (texture, odeur, etc.) et chercher la fonctionnalité.

Pour cela, il faut répondre à la question : Qu’est ce que je veux exactement pour ma peau ?

L'hydrater ?

Utilisez le gel d'aloe vera

La nourrir? Réduire les rides? Réguler le sébum?

Choisissez l'huile végétale adaptée

Au final, la peau se moque de savoir si la texture avant application était sympa ou si ça sentait la banane, la vanille ou le cumin ! Oups, je m’égare pour ceux qui reconnaitront la référence musicale….

Les bénéfices ?

Je ne vais pas vous mentir, on n’a pas la même expérience sensorielle que dans la cosmétique traditionnelle.
On arrive cependant à la même finalité en choisissant les bons produits de base avec, en plus, les bénéfices suivants :

Des économies

Des produits sains

Bon pour la planète

Si vous débutez en cosmétique maison, je vous propose un programme d’accompagnement pour mettre en place une routine saine basée sur un seul ingrédient polyvalent

Découvrez-le ici : 👇🏻